Désinformation : les neuf plus gros Fake News sur Donald Trump

1. Donald Trump n’est pas sérieux. Sa candidature n’est pas sérieuse. Il sera balayé lors de la primaire. Il fait ça juste pour se faire de la pub. Le congrès républicain ne lui donnera pas la majorité. Il n’a de toute façon aucune chance contre Hillary Clinton. Tous les sondages montrent qu’il sera largement battu. Il est incapable de former un cabinet. Il sera assassiné. Il ne tiendra pas ses promesses. Il ne pourra pas présider les Etats-Unis… Il ne sera pas réélu en 2020.

No comment.

 

2. Donald Trump a tout hérité de son père

 FAUX. Le père de Donald Trump est un entrepreneur dans le bâtiment, qui construisait des logements sociaux à New-York. Elevant son fils Donald John Trump à la dure, il l’a emmené tout jeune sur les chantiers et lui a appris les rouages du métier. Il a prêté 1 million d’euros à son fils pour réaliser sa première affaire. Quelques années après, Donald Trump construisait la Trump Tower, sur la Ve avenue à New-York, contre l’avis de son père. Donald J. Trump est rapidement devenu milliardaire. Vous trouverez toutes les informations dans son livre autobiographique : The Art of the Deal. 

 

3. Donald Trump est misogyne

Le terme « misogyne » recouvre plusieurs réalités : avoir un comportement dégradant envers les femmes, les traiter comme des êtres inférieurs et ne pas les apprécier à leur juste valeur. La vie de Donald Trump prouve tout le contraire. C’est le premier business-man a avoir nommé une femme à la direction de ses entreprises. Sa fille Ivana Trump, véritable femme d'affaire, est désormais à la tête de la Trump Organization.

Cette rumeur a été construite par les médias américains pour favoriser le discours féministe d’Hillary Clinton, l’opposante politique à Donald Trump. Le fait qu’elle serait peut-être la première femme des Etats-Unis était son seul argument de campagne. Elle a été reprise en boucle par les médias français.

 

4. Donald Trump n’a fait passer aucune loi importante depuis qu’il est élu

Trump a signé plus de lois en 100 jours que n’importe quel président depuis Harry Truman. Durant ses premiers 100 jours, Barack Obama a signé 14 lois. Bill Clinton 22. Bush père 18 et Bush fils 7. Donald Trump : 28 (source : whitehouse.gov)

 

5. Donald Trump est instable psychologiquement

Encore un fake News monté par les médias malhonnêtes, qui vont chercher des psychologues, des psychiatres et des universitaires radicalement opposés à Trump pour leur faire une "analyse" du président.

 

6. Donald Trump ne sait pas où il va

Donald Trump laisse penser à tout le monde qu'il n'a pas d'axe de pensée et de programme politique. Or c'est tout le contraire. L'imprévisibilité est chez lui un concept stratégique. Parce que ses adversaires ne savent pas ce qu'il fera, Donald Trump a toujours un coup d'avance sur ses adversaires.

 

7. Donald Trump veut la guerre avec le monde musulman


C'est un fake news monté par les médias et les politiques opposés aux différents décrets migratoire de Donald Trump. Ces décrets visaient d'interdire le territoire à des pays avec un potentiel terroriste élevé, et qui n'avaient pas d'ambassade Américaine. La liste a été dressée par Obama !

 

  1. Donald Trump est raciste

L'insulte classique de la gauche morale quand il s'agit de discréditer un adversaire : le traiter de raciste. Parce que Donald Trump prend des réelles mesures contre la délinquance et l'immigration illégale,

 

  1. Donald Trump est un valet de la Russie

 En octobre 2017, Hillary Clinton est allée jusqu'à dire que "le piratage russe des élections est un nouveau 11 septembre". Une honte pour les victimes de cette tragédie. Les démocrates et les médias brandissent la Russie comme explication à leur cuisante défaite. Mais il est techniquement impossible pour la Russie d'interférer dans le processus électoral Américain. 

Donald Trump est simplement attaqué sur des prétendues collusions avec la Russie parce qu'il a simplement développé un discours d'apaisement avec Vladimir Poutine. Contrairement aux démocrates et à Clinton, qui voulaient la guerre avec la Russie.

 

 9. Donald Trump est en guerre contre la presse libre

Donald Trump n'est pas en guerre contre les médias, ce sont les médias qui sont en guerre contre lui. Les médias ne sont pas libres, mais ils ont un agenda politique et idéologique contraire à celui du peuple Américain. Ils servent des intérêts financiers et les multinationales qui en sont propriétaires.

 

La casquette Donald Trump,
à seulement 14,99€ au lieu de 19,99€ !